Les cols roses, des emplois "pour femmes"?

Pink Collar Jobs
Views 311 vues
Parler de la couleur du “col” d’un employé pour définir le type de métier qu’il occupe est une pratique très courante dans le milieu du recrutement. Bien que cette classification date de la seconde guerre mondiale, et que bon nombre d’entre-nous militent pour l’égalité, certaines habitudes ont la vie dure et les préjugés demeurent difficiles à vaincre. C’est le cas des “cols roses”.

Qu’est-ce qu’un « col rose » ?

L’expression « col rose » a été inventée dans les années 70-80 pour désigner les femmes actives, les mettant ainsi à l’écart des employés « traditionnels ». De nos jours, ce concept a une définition plus large. Il englobe tous les secteurs d’activités employant majoritairement des femmes tels que la garde d’enfants, l’enseignement, le travail social, et les soins infirmiers.

À l’origine les emplois dits « cols roses » requéraient peu voire aucune expérience professionnelle et une prétendue sensibilité propre aux femmes. Une manière polie de désigner les postes délaissés par les hommes. Pourquoi? Car ces postes étaient aussi les moins valorisants et les moins bien rémunérés du marché. Les hommes avaient donc tendance à tourner le dos à ces postes, ou du moins ils le faisaient par le passé.

En effet, de nos jours de plus en plus d’hommes intègrent ces secteurs d’activité, portés par leur adaptabilité. Ces hommes évoluant dans des milieux majoritairement féminins gravissent les échelons plus rapidement, ont accès à plus d’avantages et touchent des salaires plus élevés que leurs homologues féminins. Ce phénomène est connu sous le nom d’ escalator de verre .

L’évolution des emplois cols roses

Heureusement, la société évolue et devient de plus en plus équitable, faisant la promotion du respect, de la diversité de genre, talents, intérêts et croyances. Le marché est tel qu’il est désormais impossible de laisser les préjugés et stéréotypes freiner la croissance d’une entreprise.

En effet, le succès des entreprises modernes repose en grande partie sur leur capacité à embaucher des professionnels aux profils et domaines d’expertises variés donnant le meilleur d’eux-mêmes pour atteindre leurs objectifs. Ces employés d’un nouveau genre adaptent leurs compétences techniques et savoirs-être au métier qu’ils exercent. Les cols roses en sont le parfait exemple: ces secteurs d’activité traditionnellement réservés aux femmes ajoutent à leurs rangs des hommes possédant de grandes habiletés interpersonnelles et de fortes capacités d’adaptation.

Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraitre, certains emplois conservent une « touche féminine », notamment les postes de gestion des réseaux sociaux. Bien qu’ils requièrent d’importantes compétences marketing et rédactionnelles comme de nombreux postes cols blancs, les recruteurs ont tendance à« féminiser » les offres d’emploi qu’ils rédigent .

Le plus gros reste à faire

De ce fait, dire que la couleur de son col ne relève que des compétences d’un employé serait un mensonge. Bien que la société évolue, de nombreux secteurs activités ont encore du mal à se faire à l’idée qu’un « ninja du développement » puisse porter une jupe ou qu’une « reine des réseaux sociaux » puisse se cacher derrière un costume-cravate.

Bien qu’elles militent depuis de nombreuses années pour l'équité salariale, les femmes s’aventurant dans les secteurs d’activité régis par des hommes ont souvent plus de mal à gravir les échelons pour la simple raison que ce sont des femmes. Cela ne les a bien sur pas empêchées de faire carrière dans ces milieux, et ainsi de démontrer une volonté sans faille. Cependant, ces dernières continuent d’être sous estimées, et de toucher un salaire inférieur à celui des hommes.

En résumé

Rose, bleu, blanc, peu importe le secteur d’activité et le type de poste qu’ils occupent, vous devez prendre soin de vos salariés et vous assurer de dénicher les meilleurs talents du marché, sans distinction de genre, religion ou appartenance ethnique. Le salaire offert devrait être à la hauteur des compétences et de l’effort fourni par l’employé. Veillez à récompenser vos salariés pour leur travail et à assurer leur satisfaction pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes.


Grace A. Cattini
Éditrice de contenu web

Traduction de Morgane Bergonzi