Entretiens de départ: qu’est-ce que c’est, et à quoi ça sert?

exit interview
Views 195 vues
Avez-vous déjà rempli un questionnaire de satisfaction ou donné votre avis sur un produit?

Cette stratégie marketing est fréquemment utilisée par les entreprises car elle leur permet d’optimiser la qualité de leurs produits et de s’assurer que leurs clients sont satisfaits de leur achat.

Le succès de cette pratique a inspiré les recruteurs qui ont alors conçu l’entretien de départ. Cette rencontre avec un employé avant qu’il ne quitte l’entreprise au fournit de précieuses informations qui vous permettront d’améliorer les conditions de travail de vos salariés pour augmenter votre taux de rétention.

Qu’est-ce qu’un entretien de départ?

Il ressemble à s’y méprendre à un entretien d’embauche, mais il a lieu avant que le salarié ne quitte l’entreprise. L’objectif est de connaitre le point de vue de vos salariés et d’améliorer vos pratiques en fonction de leurs réponses.

A l’origine, ces entretiens avaient pour unique but de finir la paperasse liée au départ d’un salarié et à signer les différents accords passés avec lui. Mais les recruteurs ont vite réalisé que ces entretiens pouvaient leur être bien plus utiles que cela. En effet, ils leur servent aussi à apaiser d’éventuelles tensions avec un salarié qui quitte l’entreprise en mauvais termes et leur permettent de savoir comment l’entreprise est perçue à l’interne.

Les questions qu’on retrouve le plus souvent dans un entretien de départ incluent les raisons qui poussent l’employé à partir, ce qu’il a le plus et le moins aimé dans l’entreprise, ce que vous devriez changer selon lui, et ce que leur nouvel employeur a de plus que vous.

L’entretien permet donc de parler ouvertement avec un salarié afin de connaitre son opinion sur un certain nombre de sujets, de régler des problèmes qui risqueraient dégrader la relation que vous entretenez avec vos salariés et d’améliorer leurs conditions et travail et leur bien-être dans le futur.

En quoi les entretiens de départ peuvent-il m’être utiles?

En analysant les données récoltées, vous aurez une idée précise de ce que vous devez faire pour améliorer la satisfaction du personnel. L’entretien de départ vous permettra en effet d’identifier des tendances et de clarifier les raisons qui poussent les salariés à quitter l’entreprise.

De plus, une étude approfondie, vous permettra de cibler les départements qui ont le plus fort taux de roulement et de concentrer vos efforts sur ces derniers. Vous pourrez entre-autre détecter d’éventuels problèmes de management, un mauvais fonctionnement de l’équipe de travail ou de revoir les salaires et avantages que vous offrez à vos employés pour les rendre plus attractifs.

Quelles questions dois-je poser lors d’un entretien de départ?

Cet entretien est l’occasion parfaite pour aborder des sujets sensibles sans avoir peur des répercussions que cela pourrait avoir.

Assurez-vous de créer une atmosphère rassurante afin que l’employé se sente suffisamment en confiance pour exprimer ses opinions et répondre à des questions telles que :
1. Pourquoi quittez-vous l’entreprise?
2. Quelles sont les bonnes et mauvaises pratiques de l’entreprise selon vous?
3. Que feriez-vous pour améliorer vos conditions de travail?
4. Pourriez-vous décrire l’expérience de travail que vous avez eue avec vos collègues?
5. Quelles sont les bonnes et mauvaises pratiques de votre responsable selon vous?

Il est essentiel que l’employé comprenne que le but de cet entretien est de vous aider à améliorer les pratiques de l’entreprise. Il vous faudra donc formuler vos questions de manière à aborder tous les aspects de l’entreprise, qu’ils soient positifs ou négatifs.

En effet, si vous n’interrogez le salarié que sur les mauvais souvenirs qu’il garde de l’entreprise vous le mettrez dans de mauvaises dispositions. Plus l’entretien s’étendra sur la durée, plus ses réponses seront subjectives et plus la discussion risque de virer au règlement de comptes. A l’inverse, si vous lui demandez de ne parler que des bonnes choses, il risque de se sentir obligé de flatter votre ego et vous ne retirerez aucun enseignement de cet entretien.

De plus, il vaut mieux éviter de leur demander de citer des noms, car ils pourraient penser que vous cherchez un coupable, ce qui empirerait la situation au lieu de l’améliorer. De même, assurez-vous que la conversation reste professionnelle et ne se transforme pas en commérages ou en un exposé de problèmes personnels.

Enfin, ne dites surtout pas de mal de vos salariés, et n’essayez pas de convaincre l’employé de rester. A ce stade du processus, sa décision est prise. Rien ne sert donc de ternir votre image en le suppliant à genoux.

En résumé

L’entretien de départ joue le même rôle qu’un questionnaire de satisfaction. Il vous permet de collecter des données auprès de vos salariés et d’utiliser leurs réponses pour identifier vos faiblesses et améliorer vos pratiques.

Edu Rojas
Créateur de contenu web

Taduction de Morgane Bergonzi